Range Rover Td - 1990

Trop tard, il est vendu...

Photo002.jpg (55443 octets) P4211575.JPG (36644 octets)

MOTEUR :

puissance d'origine : 121cv à 4200 tours

couple : 31,4 m.kg à 1950 tours

régime maxi : 4750 tours

4 culasses en alliage d'aluminium

 

La pompe est optimisée. Combiné avec l'échappement et le filtre à air : Etonnant !

Malgré  44° à l'ombre dans le sable Tunisien, à aucun moment la température n'est montée.

SUSPENSIONS :

Photo002.jpg (55443 octets)

 

TIRANTS DE PONT ARRIERE :

 

ECHAPPEMENT :

Je ne pense pas gagner grand chose en puissance pure (quoique ?) mais c'est significatif au niveau de la souplesse. De plus la mélodie est superbe, ça vaut le coup rien que pour cela.

DCP_2913.JPG (14972 octets)

DCP_2912.JPG (19628 octets)

DCP_2628.JPG (54477 octets)

 

 

PARE-CHOCS :

DCP_1827_2.JPG (80307 octets) PC_arr.JPG (109614 octets)

 

 

PNEUS :

 

    Au début :

Bon compromis, se comportent très bien sur route, autoroute, pistes roulantes ou trialisantes, sable, boue liquide, cailloux et rocher. 

Par contre, ça se complique dans la boue collante.  Avec un mauvais maintien latéral, les pneus ne corrigent pas la tendance du Range à glisser de l'arrière. Les crampons bourrent immédiatement.

 

Conclusion : on ne peut pas être excellent partout, si je change, ce sera pour du 80/20. Je suis toujours hésitant sur la dimension, je souhaiterais monter plus haut pour un gain supplémentaire de garde au sol, mais je trouve que le véhicule tire déjà un peu long (uniquement en longues).

    Maintenant :

 

 

Pas de problème sur la route et l'autoroute, une fois équilibrés (prévoir de gros plombs) le comportement et sain, mais attention tout de même, la précision de conduite ne vaudra jamais des pneus mixtes.

 

L'arme absolu dans la boue.

Efficacité étonnante dans le sable mou et pourtant je n'ai dégonflé qu'à 1.5 ! 

Prévenez vos copains de ne pas rester derrière, ça envoi grave si on met les gaz !

 

P4231800.JPG (32940 octets)

 

CARROSSERIE :

Après avoir plié le bas d'aile arrière vers la porte (il s'est pris dans les crampons), j'ai décidé de découper les ailes.

Un scie sauteuse, du joint à lèvre et après une découpe de 3cm (juste sur le bord du renflement de carrosserie, faut s'appliquer) voici le résultat.

Et ça ne frotte plus.

 

Photo004.jpg (34324 octets)   Photo003.jpg (32330 octets)

ailes.JPG (150823 octets)

 

Dans la série "comment faire sortie l'air chaud qui s'accumule sous le capot" faut dire que j'avais encore la scie sauteuse à porté de main... Et de vieux caches de tweeter. 

  

events.JPG (34855 octets)

 

 

 

HABITACLE :

Photo007.jpg (21941 octets)

Photo008.jpg (32414 octets)

Photo005.jpg (35306 octets) Photo006.jpg (36035 octets)

C'est un défaut chronique sur le Range, le ciel joue les toiles de tentes, et forcement avec la tête dedans, on voit nettement moins bien la route.

Solution pas chère : 

- démonter la coque du ciel (très facile),

- avec une spatule pas trop coupante, vous raclez l'ancienne mousse qui est en partie désagrégée, 

- enduire de colle néoprène,

- recouvrir de moquette.

Le tour est joué, vous avez un intérieur tout neuf. Maintenant que vous êtes un pro de la colle néoprène, vous faites de même pour les plaques situées à côté de la banquette arrière etc...

 

Remis au goût du jour pour partir en Tunisie.

Photo010.jpg (49826 octets)

 

GALERIE DE TOIT :

Et pour charger, vous montez sur la porte de coffre.

 

DCP_1560.JPG (38451 octets)

DCP_1625.JPG (28106 octets)

DCP_1652.JPG (38914 octets)

Galerie - 1.jpg (28473 octets)

 

DIVERS

 

HISTORIQUE de la Bête

J'ai acquis ce véhicule en début d'année 2002 chez un professionnel à Toulouse. C'est un retour vol sur lequel il y avait pas mal de travaux à effectuer. Il avait 242000km.

Réfection moteur, trains roulants, les 4 disques + plaquettes de freins, boîte, radiateur d'eau, étanchéité des bols, tous silent-blocs, passage au mine pour carte grise en 5 places...

Pompe à eau, radiateur d'huile, joint de culasse (par un renforcé), injecteurs, bougies de préchauffage, croisillons de transmission...

Plus toutes les modification ci-dessus.

Aujourd'hui ce véhicule à 278000km et tourne comme une horloge (Suisse). La carrosserie porte bien un peu les stigmates de mes sorties tout-terrains (les photos arrangent toujours un peu).

Mais soyons clair, c'est un véhicule de 15 ans, Il a donc quelques petits défauts (dont certains chroniques du Range), vitre avant droite électrique faignante si on la bloque, la serrure droite ne fonctionne qu'avec la fermeture centralisée, une petite vibration en provenance du dessous de levier de vitesse/boite se fait entendre à certains régimes depuis l'achat, j'avais interrogé le pro qui m'a dit à l'époque que ce n'était rien (il l'avait refaite). Effectivement, les rapports passent depuis 35.000km sans soucis et en douceur (pas d'accroche). Il faut s'habituer à la fermeture du hayon arrière. Des points de rouille sur les parties non en alu.

Les courtes ne sautent pas. Les vidanges moteurs sont faites tous les 5000km avec changement du filtre une fois sur deux.

Les bols ne fuient pas. Les BV ont été vidangées avant la Tunisie (et le petit filtre changé : vous le connaissez celui-là ?). Le liquide de refroidissement également. La sonde de température est neuve.

Je viens de refaire une partie du faisceau électrique et de changer le relais de préchauffe suite à court-circuit (avec les vibrations, une pièce métallique de la pompe s'est dévissée et est venue en contact avec l'écrou de fixation de la bougie de préchauffage mettant le circuit à la masse, C'est très con !

 

Comme je le dis plus haut, tous les 2.4 et 2.5VM ont une faculté à monter en température si vous les sollicitez en 5e dans les longues rampes. C'est connu et si quelqu'un vous dit le contraire, c'est un menteur ou sa sonde est HS (et c'est loin d'être le seul 4x4 Td dans ce cas!!!)

J'ai essayé de diminuer ce phénomène et je suis assez satisfait du résultat. Mais encore une fois soyons réaliste, ce type de véhicule n'est pas approprié à la réalisation de chronos sur autoroute.

Après l'achat, mon motoriste (Petit Vampire) m'a conseillé pour pérenniser le moteur de procéder au remplacement du joint de culasse d'origine par un modèle récent renforcé et non découpé par culasse (il prend les 4). A vous de voir...mais y-a pas photo.

Ce moteur est attachant. A la fois coupleux et vif, je n'ai encore pas réussi à le caler par manque de puissance (même dans le sable mou).

 

Je reviens d'une "petite ballade tranquille" de 3500km sans soucis, mais par contre cette motorisation ne supporte pas de faire 400 bornes le pied à Toc...=> Voilà comment au fil des années on construit la réputation de fragilité d'un modèle (et en générale des 4x4 Td qui ne supportent pas cet exercice).

 

Attention au filtre à huile, prenez impérativement le modèle d'origine ou d'une qualité au top (sinon les ennuis commencent).

Ne roulez pas avec des injecteurs lessivés. Faites les vidanges régulièrement, pas d'huile trop fluide. Un filtre à air propre. Pas de montée dans les tours à froid. Après un long trajet ne pas couper le moteur de suite.

 

Ce n'est pas une bête de course, j'ai simplement essayé de faire des modifs pour "passer" un peu mieux quelque soit le terrain. Mais il peut en étonner plus d'un en TT (que ce soit en trial ou dans les dunes du Sahara).

Typé comme il l'est aujourd'hui, il est nettement plus fait pour la pratique du TT que pour enquiller des bornes sur l'autoroute.

On ne peut pas tout avoir.

 

P4231772.JPG (27171 octets)

 

M.A.J. : 02/04/2006 18:53